Menu
Top

Actualités

Michel Baroni : « Le doyen doit mettre en valeur le corps professoral de l’ESSEC »

12-03-2018
Michel Baroni : « Le doyen doit mettre en valeur le corps professoral de l’ESSEC »

Il est le nouveau doyen de l’ESSEC Business School. Michel Baroni, 63 ans, a été élu par l’ensemble du corps professoral permanent de l’ESSEC. Ce professeur de finance souhaite « mettre en valeur et soutenir le corps professoral, pour qu’il soit au cœur de la stratégie de l’ESSEC. »

« L’ESSEC est une école passionnante, où l’on peut faire ce dont on a envie. Il vous suffit de convaincre, et on vous donnera la possibilité de faire. » Michel Baroni connaît l’école sur le bout des doigts. Ce professeur du Département Finance, défini par certains comme un « pilier » de l’ESSEC, vient d’être désigné doyen de l’institution. Une fonction importante, puisque Michel Baroni devra désormais faire le lien entre le corps professoral de l’école, composé de 164 professeurs, et la direction générale. « Le doyen doit mettre en valeur le corps professoral, le soutenir, et s’assurer qu’il bénéficie de bonnes conditions pour faire un excellent travail académique, explique Michel Baroni. Il faut améliorer l’organisation pour que les professeurs soient dans leur rôle académique : on les attend avant tout dans la recherche et la pédagogie. »

La recherche et la pédagogie, Michel Baroni les pratique à l’ESSEC depuis plusieurs années déjà. S’il entre dans le corps professoral permanent en 1999, il donne déjà des cours au sein de l’école depuis 1981. « J’ai été vacataire jusqu’en 1994, se remémore-t-il. Je donnais des cours de politique financière, puis j’ai repris la direction du Mastère Spécialisé en Techniques Financières (MSTF). Je me suis pris au jeu académique. » L’amour de la pédagogie et de la recherche lui vient petit à petit.

Un professeur chercheur issu du monde professionnel

Car Michel Baroni n’a pas commencé sa carrière professionnelle au sein des salles de classe, mais dans le monde professionnel : « Après avoir obtenu mon diplôme au sein d’HEC en 1976, j’ai commencé ma carrière dans la promotion et l’investissement immobilier. » C’est donc tout naturellement que plusieurs années plus tard, en 2002, il soutiendra une thèse sur le risque immobilier. « Je pense que c’est un atout de connaître les deux mondes, celui académique, et celui professionnel. Je fais de la recherche depuis 25 ans, mais j’ai aussi gardé des liens avec de grandes structures du monde privé. » Ces liens lui permettront notamment d’être en première ligne lors du projet de construction d’un campus de l’ESSEC à Singapour. « Je me suis occupé de la partie financement, et notamment des négociations avec les banques singapouriennes. »

Depuis 2016, il a également pris la co-direction du Master in Finance de l’ESSEC. Alors qu’il souhaitait dans les prochaines années laisser progressivement la main au sein de ses différents programmes, l’élection du nouveau doyen a bouleversé ses plans. « Je souhaitais arrêter progressivement. Mais j’ai été sollicité par plusieurs professeurs, qui souhaitaient que je pose ma candidature. J’ai réfléchi jusqu’au dernier moment, puis je me suis lancé. »

Michel Baroni est motivé par l’idée de porter la voix « d’un corps professoral international, plein de vitalité, d’implication, de motivation et d’idées innovantes. » Pour lui, les professeurs doivent « accompagner la croissance de l’école, en étant au cœur de sa stratégie. » De l’ESSEC, il loue son « esprit entrepreneurial » qui existe depuis de nombreuses années selon lui, et qui se renforce encore aujourd’hui à travers son internationalisation. « Nous avons aujourd’hui des chercheurs du monde entier. Il faut qu’ils captent eux aussi cette culture de l’ESSEC. » Il dédie désormais son temps à ces causes, depuis le 10 mars 2018. « Nous avons d’excellents professeurs à l’ESSEC qui ont à leur actif de très belles réussites académiques et pédagogiques. Il faut les accompagner. Pour eux, et pour l’école. »

Récemment sur ESSEC Knowledge

Le rôle de la confiance dans les ...

Les conséquences négatives du changement climatiques sont facteurs ...

Le rôle de la confiance dans les liens entre démarches individuelles et politiques environnementales
Signer des contrats sans les lire : ...

Il est très fréquent que l’on signe des ...

Signer des contrats sans les lire : est-ce une fatalité ?
Signer des contrats sans les lire : ...

Il est très fréquent que l’on signe des ...

Signer des contrats sans les lire : est-ce une fatalité ?

Évènements à venir

  • Sep 22
    Salon Access MBA à Paris

    Rencontrez nous au salon Access MBA à Paris

    Paris, France Participer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à vous proposer des services ou offres adaptés à vos centres d'intérêts et à réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et paramétrer les cookies.

x
Quel programme est fait pour vous ?