Menu
Top

Actualités

La Chaire Grande Conso récompense "la Marque du Consommateur"

20-06-2017
La Chaire Grande Conso récompense "la Marque du Consommateur"

Les étudiants de la Chaire Grande Consommation de l’ESSEC Business School ont remis ce mardi 13 juin le Prix Daniel Tixier 2017 à La Marque du Consommateur. Ce prix récompense chaque année une initiative défendant les intérêts et les droits des consommateurs prise par une personne, une association ou une entreprise. Le Prix Daniel Tixier, cofondé par la chaire grande consommation et le département marketing en 2014, est un prix 100% mené par les étudiants de la Chaire.

Depuis 6 mois, ils travaillent sur un prix très important pour la Chaire Grande Consommation de l’ESSEC Business School. Claire et Loïc, étudiants de l’école, ont organisé de A à Z l’édition 2017 du prix Daniel Tixier de la meilleure initiative consumériste, du nom du fondateur de la Chaire. « Cela récompense la meilleure initiative consumériste de l’année, explique Claire. Trois critères entrent en compte : l’originalité de la démarche, le bénéfice et l’impact pour le consommateur, et le potentiel d’évolution de l’initiative. »

Les étudiants sont partis à la chasse aux bonnes initiatives, dès le début de l’année. « Nous partions de rien, raconte Loïc. Nous avons donc fait un appel à candidature, surveillé les différents réseaux sociaux, contacté des journalistes, pour établir une liste de potentiels lauréats. » Le duo doit être vigilant pour sélectionner de bons candidats. « Il fallait trouver des initiatives exemplaires, développant un vrai bénéfice pour le consommateur, sans non plus détruire une filière » témoigne Claire.

Fin avril, quatre « finalistes » sont choisis. Les étudiants les contactent alors pour monter un dossier sur chacun des prétendants, et ainsi permettre au jury de faire son choix. Un jury 100% étudiant. « Il est composé de 4 anciens organisateurs du prix, 4 étudiants de la Chaire, et un étudiant de la chaire entrepreneuriat social, expliquent Claire et Loïc. Nous leur avons envoyé un dossier et une grille d’évaluation. Puis nous avons fait la synthèse des résultats. »

Les finalistes ? Mesprovisions.com, un comparateur de prix en ligne indépendant, Yuka, une application qui scanne les produits alimentaires pour manger mieux, et la Ruche qui dit Oui, un réseau qui met en relation consommateurs et producteurs locaux. Mais c’est finalement La Marque du Consommateur qui a été choisie (voir encadré). Une initiative créée l’année dernière, qui permet aux consommateurs de concevoir le cahier des charges d’un produit, de la rémunération du producteur jusqu’au type d’emballage. Un choix qui sonne presque comme une évidence pour Claire et Loïc : « Cela correspond parfaitement aux valeurs véhiculées par le prix Daniel Tixier et par la Chaire. Le consommateur a le contrôle sur l’ensemble du produit. C’est d’une transparence totale ! »

Après 6 mois de travail, les étudiants tirent un bilan positif de cette expérience. « Cela change de faire de l’évènementiel, explique Claire. On découvre de nouvelles choses, en ne partant de rien et en ayant tout à organiser. C’est très positif. » « C’est intéressant de se plonger dans ce qu’on étudie en cours, et de se confronter à la réalité, ajoute Loïc. Nous avions deux profils différents, et nous avons fait preuve de complémentarité. C’était très intéressant ! »

Ils n’en ont toutefois pas totalement terminé avec le Prix Daniel Tixier de l’ initiative consumériste. L’année prochaine, ils intégreront le jury de l’édition 2018.

Nicolas Chabanne : « C’est le premier prix
reçu par cette petite révolution »

Nicolas Chabanne est à l’origine de la création de La Marque du Consommateur. Depuis plusieurs années, il collectionne les succès avec des initiatives qui paraissent simples, mais que personne n’a osé réaliser auparavant. Il a par exemple cofondé la marque Gueule Cassée, qui propose des fruits et légumes biscornus pour réduire le gaspillage alimentaire. Le chef d’entreprise se réjouit d’avoir été récompensé par l’ESSEC.

Que vous inspire cette récompense ?

On est très honoré, c’est le premier prix reçu par cette petite révolution. L’ESSEC est une grande école tournée vers l’avenir, comme ce projet. De plus, c’est génial que ce soit la jeunesse qui nous récompense, car ce sont ces générations qui feront le monde de demain, et notamment la consommation.

La Marque du Consommateur rencontre un succès important. Est-ce que vous vous attendiez à cet engouement ?

C’est presque une surprise pour nous ! C’est une première mondiale, et aujourd’hui plus de 10 pays veulent rejoindre le projet. Cela paraissait évident que les consommateurs voulaient avoir accès à de meilleurs produits. Il fallait alors sortir des habitudes de consommation, et demander aux gens ce qu’ils voulaient. Tous les contributeurs ont les mêmes droits, et lorsque vous donnez le volant aux consommateurs, leur force est immense.

Récemment sur ESSEC Knowledge

Diversité au sein des comités exécutifs: quelles ...

Les chercheurs Radu Vranceanu et Karine Laminraud offrent ...

Diversité au sein des comités exécutifs: quelles leçons apporte l’économie expérimentale?
Le luxe à l’ère du nomadisme

Mobiles, connectés et internationaux, les hommes et femmes ...

Le luxe à l’ère du nomadisme
Réduction des effectifs : comment faire passer ...

Le Professeur Aarti Ramaswami, Directrice du Global MBA ...

Réduction des effectifs : comment faire passer la pilule ?

Évènements à venir

  • Déc 15
    Webinaire : Management Général

    Découvrez le contenu du programme avec Claire Demoulin, Admission Manager.

    12:00 | Webinaire Participer
  • Déc 19
    Webinaire : Management & Gestion des Organisations

    Découvrez le programme MGO, en ligne, en seulement 30 minutes !

    18:00 | Webinaire Participer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à vous proposer des services ou offres adaptés à vos centres d'intérêts et à réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et paramétrer les cookies.

x
Quel programme est fait pour vous ?