Menu
Top

Actualités

Entrepreneurs de l’incubateur ESSEC Ventures : engagés dans la crise du COVID et prêts à rebondir

06-05-2020
Entrepreneurs de l’incubateur ESSEC Ventures : engagés dans la crise du COVID et prêts à rebondir

Dès l’annonce du confinement et conscient de l’impact économique majeur qu’il allait engendrer pour les startups étudiantes, le Centre Entrepreneuriat et Innovation de l’ESSEC s’est mobilisé pour aider les entreprises incubées. 

Une « Task Force », constituée de l’équipe de l’incubateur ESSEC Ventures et des « ESSEC Alumni en Résidence » a apporté des recommandations sur la gestion de la crise et a pu aider les entrepreneurs à mettre en œuvre les mesures du plan de soutien d’urgence aux entreprises de l’Etat et de Bpifrance : Prêt Garanti par l’Etat, remboursement accéléré du Crédit Impôt Recherche, mobilisation des factures, chômage partiel, etc.

L’accompagnement des startups a été renforcé, le passage en visio rendant plus facile l’organisation de rendez-vous. L’incubateur ESSEC Ventures a fourni ainsi 50% d’heures d’accompagnement en plus aux startups depuis le début du confinement. Les « ESSEC Alumni en Résidence », en particulier Antoine Visseyrias (E01), Didier Boullery (E80) et Patrick Legrand (E74) ont apporté toute leur expérience en gestion d’entreprise en période de crise pour aider les entrepreneurs à prendre rapidement les bonnes décisions. 

Les étudiants entrepreneurs ont également bénéficié des services fournis par les partenaires de l’ESSEC pour affronter la crise, en particulier les Webinaires de France Digitale et les « Office Hours » de l’accélérateur Founders Factory, dirigé en France par Albin Serviant (E92).

Comme le constate avec enthousiasme Nicolas Landrin, Directeur du Centre Entrepreneuriat et Innovation de l’ESSEC : « Nos étudiants entrepreneurs ont fait preuve d’une extraordinaire agilité. Ils ont réagi très rapidement et ont pu réduire la voilure et mettre en place des plans agressifs pour sécuriser la trésorerie. Certaines startups seront indéniablement très impactées à court-terme, notamment celles qui opèrent dans les secteurs de la restauration, du tourisme, et des activités sociales en général. Mais le moral est excellent et bon nombre d’entrepreneurs profitent de cette période afin de ‘reculer pour mieux sauter’ : améliorer leur produit ou pivoter en vue d’apporter une offre plus pertinente dans des chaînes de valeur qui vont devoir être réinventées. »         

Bon nombre d’entrepreneurs ESSEC, étudiants ou alumni, se sont par ailleurs mobilisés pour apporter des solutions en cette période de crise.

C’est le cas d’Axelle N’Ciri (MS Entrepreneur 2019), dirigeante de MAP-Patho, startup incubée par ESSEC Ventures, qui fournit une plateforme de mise en contact entre soignants et patients souffrant de pathologies chroniques

Il était déjà difficile en temps normal de trouver des médecins spécialistes pour certaines maladies et la crise du Covid a largement amplifié cette complexité : réquisition de soignants, confinement des patients et fermeture des cabinets sont autant de mesures qui ont rendu impossible la vie des patients atteints de maladie chronique. 

Grâce à MAP-Patho, ces 20 millions de patients souffrant de maladies chroniques ont pu trouver les médecins qui proposent des télé-consultations spécialisées pendant toute la période de la crise. Référencée par le Ministère de la Santé comme un des outils numérique COVID-19 dédié au grand public, la start-up s'est appuyée sur son expertise unique d'ultra qualification des médecins spécialistes pour offrir gratuitement ce service au plus grand nombre. 

Axelle N’Ciri s’est également engagée personnellement en intégrant la cellule de crise des hôpitaux de Paris pour aider à gérer plus de 15 000 soignants bénévoles devant être répartis en Ile de France pour répondre à l'afflux de patients.

Rukayyat Kolawole, bientôt diplômée de l’Executive MBA ESSEC-Mannheim et fondatrice de PaceUp Invest, incubée par ESSEC Ventures, startup qui fournit un service de conseil financier à destination des femmes a décidé d’employer ses talents auprès de femmes en difficulté financière. 

D’origine nigériane et de nationalité britannique, Rukayyat Kolawole a créé cette startup en Allemagne pour répondre un besoin des femmes d’être accompagnées dans leurs placements financiers et leur permettre de devenir plus compétentes et indépendantes en matière de gestion financière.

Dès le début de la crise du COVID, Rukayyat Kolawole a décidé de consacrer une partie de son temps à aider bénévolement des femmes inquiètes de leur situation financière. En tant que coach et analyste financière professionnelle (CFA), elle leur apporte, outre un conseil technique, un réconfort émotionnel indispensable et prévient les faux-pas qui pourraient être faits dans le feu de l'action et qui pourraient nuire gravement à leurs projets de long terme.

Rukayyat Kolawole nous alerte sur la gravité de l’impact de la crise économique : "Si nous n'agissons pas maintenant, des femmes et des filles souffriront des retombées de la pandémie pendant les décennies à venir. Les femmes doivent se mobiliser pour s’entraider et dépasser des préjugés et biais cognitifs en matière de gestion patrimoniale et financière ».

Vinciane N’Cho du MS Entrepreneurs 2020, fondatrice de la startup Kompara incubée par ESSEC Ventures, plateforme digitale destinée à informer le grand public et comparer les services de transfert d’argent internationaux, s’est quant à elle mobilisée pour informer les personnes sur la manière d’envoyer de l’argent à l’étranger en période de confinement.

La crise du Covid impacte sévèrement le secteur des transferts d’argent : évitement de cash pour l’expéditeur et le destinataire, fermeture d’agences physiques, mesures de distanciation sociale en agence. Avant le COVID, les envois d’argent se faisaient dans les agences physiques avec possibilité de payer en espèces ou en carte bancaire, et par le canal digital à travers des plateformes web et applications mobiles. Aujourd’hui, dans le cadre de la lutte contre le COVID, le recours aux transactions dématérialisées est davantage souhaitable.

Vinciane N’Cho s’est ainsi attelée, à travers le blog de Kompara, à aider les utilisateurs à basculer sur des solutions digitales avec lesquelles ils n’étaient pas familiers.  

 Comme nous le constatons tous avec la digitalisation du travail à distance, l’enseignement à distance ou la télémédecine, Kompara va être porté par cette digitalisation à marche forcée du transfert d’argent. La startup étendra prochainement son offre d’informations et de comparaison de service aux différents cas d’usage : paiement de factures, paiement entre amis, recharge mobile, aide d’un proche au bout du monde, etc.

Autre start-up proche de l'écosystème ESSEC Ventures : Hello Zack, spécialiste de la seconde vie des produits électroniques et cofondée par Pierre-Emmanuel Saint-Esprit (E15), également co-président du Club Entrepreneurs ESSEC Alumni, s’est quant à elle engagée en créant une plateforme 100% gratuite en soutien aux soignants qui œuvrent tous les jours pour sauver des vies.

Ce « tri solidaire » en faveur des soignants consiste à proposer aux français d’utiliser le temps du confinement pour trier les produits électroniques qui dorment dans leurs tiroirs. Il y en a plus de 85 millions en France ! Hello Zack organise ainsi une collecte gratuite qui respecte les gestes barrières puis fera expertiser les produits à la fin du confinement. Hello Zack s’occupe ensuite de vendre ceux qui ont une valeur marchande. Le vendeur peut alors décider de donner tout ou partie du montant obtenu aux soignants pour soutenir leurs efforts. Hello Zack s’est engagée à ne prendre aucune commission.

Pierre-Emmanuel Saint-Esprit explique cet engagement d’Hello Zack : "Papa d'une petite fille de 2 ans, j'ai à cœur de me battre pour sa planète et vous faire entrer dans la boucle de l'économie circulaire. Et au regard de la crise actuelle, je ne pouvais pas attendre les bras croisés, je voulais agir pour aider ceux qui sauvent."

Ces quatre  entrepreneurs ESSEC ont, comme beaucoup d’autres, mis leur énergie et leur agilité au service de la sauvegarde de leur entreprise tout en sachant trouver du temps pour apporter une contribution à la crise. 

L’ESSEC et la communauté des Alumni sauront les accompagner et les soutenir pour leur permettre de se redéployer dans les mois qui viennent dans un monde à redémarrer et à réinventer !

Récemment sur ESSEC Knowledge

Tellement de Manières de se Tromper sur ...

Fabrice Cavarretta nous parle de le futur de ...

Tellement de Manières de se Tromper sur le Futur de l’IA, mais elle nous dépassera
Une histoire française du mot « philanthropie ...

La signification du concept de philanthropie a évolué ...

Une histoire française du mot « philanthropie »
Les écoles de commerce dans « l’économie ...

Estefania Santacreu-Vasut explique comment les écoles de commerce ...

Les écoles de commerce dans « l’économie de l’attention »

Évènements à venir

  • Jan 26
    Salon "Ma formation executive"

    Studyrama Pro

    17:00 | En Ligne Participer
  • Fév 02
    Conférence Zoom "De salarié à entrepreneur: c'est possible !"

    Inscription 10 Euros

    18:30 | Online session Participer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à vous proposer des services ou offres adaptés à vos centres d'intérêts et à réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et paramétrer les cookies.

x
Quel programme est fait pour vous ?