Menu
Top

Actualités

Rapport ESSEC : Les entreprises françaises face à la crise du COVID-19

29-04-2021
Rapport ESSEC : Les entreprises françaises face à la crise du COVID-19

La crise liée à la pandémie de la COVID a touché de plein fouet la France. A la crise sanitaire, et aux pertes humaines associées, s’ajoute une crise économique sans précédent qui semble s’installer durablement. La capacité de résilience des entreprises françaises est largement mise à l’épreuve. Malgré cette situation, un grand nombre d’entre elles ont su absorber l’onde de choc. Dans un tel contexte, quelles stratégies adopter et quelles perspectives pour les années à venir ? Dans un rapport qui vient d’être publié, Jérôme Barthélemy et Radu Vranceanu, professeurs de stratégie management et d’économie à l’ESSEC Business School, apportent un éclairage.

Jérôme Barthélemy et Radu Vranceanu sont auteurs de nombreux articles et ouvrages et s’intéressent aujourd’hui à l’impact de la crise sanitaire mondiale du Covid-19 sur les entreprises. C’est dans ce contexte qu’ils ont associé Timothée Berthaud et Sébastien Castel de la Junior ESSEC Conseil, association étudiante et première Junior entreprise d’Europe, afin de conduire conjointement une enquête quantitative auprès d’entreprises françaises, toutes partenaires de l’ESSEC.

Un questionnaire a été envoyé à l’ensemble des entreprises partenaires de l’ESSEC en octobre et novembre 2020. 306 entreprises partenaires, de différentes tailles, et de secteurs d’activité très variés, ont répondu. À l’issue de cette phase d’enquête quantitative, les résultats font apparaître les éléments suivants :

72,54% des entreprises ont vu leur chiffre d’affaires diminuer à cause de la crise mais plus d’un quart ne connaissent pas de perte d’activité et près de 15% connaissent même une hausse de leur chiffre d’affaires. Si dans l’ensemble, la crise a généré une augmentation du recours au chômage partiel, près de 45% des entreprises n’ont pas eu besoin d’avoir recours à cette mesure.

Le secteur industriel est ainsi fortement touché par la crise sanitaire avec plus de 55% des entreprises qui connaissent une diminution de l’utilisation des capacités de production. Toutefois, plus de 40% des entreprises industrielles ont affirmé maintenir leurs capacités de production au même niveau et accroissent même leur utilisation pour plus de 10%.

Les entreprises françaises ont su réagir, s’adapter et tentent de trouver des solutions à leurs pertes d’activités en commençant par la forte réduction de leurs dépenses. Elles sont dynamiques et réactives face à la crise : près de 70% d’entre elles ont adapté leur stratégie afin de se renouveler et de développer de nouveaux produits ou services. La stratégie a été massivement axée vers l’amélioration des services existants.

La transformation digitale devient incontournable

Dès la mi-mars 2020 et du jour au lendemain, les entreprises ont dû s’adapter et ont eu recours massivement au télétravail avec une organisation plus régulière et parfois même systématique des réunions digitales à distance. 97,70% des entreprises interrogées ont déployé davantage d’outils digitaux afin d’interagir avec leurs clients à cause de la crise sanitaire.

Si la digitalisation de la commercialisation des produits et services n’est pas nouvelle et que la crise n’a impacté négativement que 5% des entreprises dans ce domaine, le recours au digital pour la distribution a gagné en importance pour plus de 40% des entreprises françaises.

Il est intéressant de noter que la part des entreprises pour lesquelles l’importance des investissements dans les équipements informatiques et digitaux n’a pas évolué à cause de la crise du Covid-19 est identique à celle des entreprises pour lesquelles ces investissements sont devenus légèrement plus importants. 36,93% des entreprises considéraient donc déjà ces investissements comme importants et la crise sanitaire n’a fait que renforcer leur prise en compte.

La crise n’a pas fait prendre conscience à toutes les entreprises de la nécessité d’investir dans les compétences digitales de leur personnel. Pour 48,69% d’entre elles, ces investissements se sont stabilisés depuis la crise. En revanche, la majorité des entreprises ont sensiblement augmenté leurs investissements dans les équipements informatiques.

Quelles leçons tirer ?

Ces résultats sont plutôt encourageants. Comme l’a montré la recherche en management, la stratégie duale, qui combine la stratégie défensive consistant avant tout à réduire les coûts et la stratégie offensive qui met l’accent sur les investissements dans de nouveaux produits ou services, est la plus efficace pour traverser une période de récession. Il est donc probable que l’impact de la crise due au Covid-19 sur les entreprises françaises sera moins dramatique qu’on le pense.

Consultez le rapport en cliquant ici

Récemment sur ESSEC Knowledge

Tellement de Manières de se Tromper sur ...

Fabrice Cavarretta nous parle de le futur de ...

Tellement de Manières de se Tromper sur le Futur de l’IA, mais elle nous dépassera
Une histoire française du mot « philanthropie ...

La signification du concept de philanthropie a évolué ...

Une histoire française du mot « philanthropie »
Les écoles de commerce dans « l’économie ...

Estefania Santacreu-Vasut explique comment les écoles de commerce ...

Les écoles de commerce dans « l’économie de l’attention »

Évènements à venir

  • Mai 19
    Spring Day 2021 - Journée portes-ouvertes virtuelle

    Renseignez-vous sur les épreuves d'admission et découvrez l’ESSEC ! Le Spring Day est un événement incontournable dédié aux étudiants de classes préparatoires candidats au programme Grande Ecole de ...

    13:00 | Online session Participer
Quel programme est fait pour vous ?