Menu
Top

Actualités

Rencontre avec Laurent Cebulski, ancien participant de l’Advanced Certificate in Digital Leadership

29-06-2020 / Laurent Cebulski / Source: ESSEC Executive Education
Rencontre avec Laurent Cebulski, ancien participant de l’Advanced Certificate in Digital Leadership

Remise en question, actualisation des compétences, pilotage d’équipes, digitalisation des métiers... 

Rencontre avec Laurent Cebulski, Directeur des autorisations au sein de l'Établissement Public de Sécurité Ferroviaire et ancien participant de l’Advanced Certificate in Digital Leadership.

J’ai cherché une formation ni trop technique, ni trop généraliste, mais qui donne les clés de lecture des changements en cours. 

En 2018, j’étais arrivé au milieu de ma carrière professionnelle lorsque j’ai pris la décision de reprendre une formation certifiante, avec le constat suivant : les technologies évoluant de plus en plus vite, je me suis demandé si mon activité, mon métier d’aujourd’hui serait encore le même dans 5 ou 10 ans. Par conséquent, serai-je toujours « dans le coup » ? En mesure de comprendre le fonctionnement des systèmes, de piloter des équipes disposant de compétences pour lesquelles je n’aurais peut-être pas été formé ? J’ai cherché une formation qui m’aiderait à trouver les réponses à ces interrogations, une formation ni trop technique, ni trop généraliste, mais qui donne les clés de lecture des changements en cours. C’est ce que j’ai trouvé dans l’Advanced Certificate in Digital Leadership proposé par l’ESSEC Executive Education.

L’envie de mettre à jour mes connaissances et d'apprendre à nouveau.

Outre le constat exposé précédemment, j’avais l’envie de « revenir sur les bancs de l’école », car après plus de 20 ans de carrière, le recul dont on dispose et l’expérience acquise permettent de ramener le contenu d’une formation à du « vécu » et ainsi de voir les choses sous un autre angle. Il y a donc eu deux éléments déclencheurs : la crainte de devenir « has been », et l’envie de revenir à certains fondamentaux pour réactualiser mes connaissances.

Un avant et un après la formation

Il y a surtout eu un « après ». Chaque session de cours a alimenté ma propre réflexion, retranscrite dans le mémoire de fin d’étude, et m’a permis d’avoir les idées plus claires sur la « big picture » de la transformation digitale de mon secteur. Surtout, j’ai pu bâtir le plan de transformation de mon établissement, qui est devenu un objectif inscrit dans notre contrat d’objectifs et de performance 2020–2022. Enfin, après avoir défriché le sujet, je me fais fort de le porter auprès de l’ensemble des équipes car il doit s’agir d’un élan collectif et non d’une initiative individuelle.

Votre expérience en 3 mots

• Rafraîchissant
• Diversifié
• Initiatique

Laurent CEBULSKI, 46 ans, est docteur-ingénieur en mécanique. Il a débuté sa carrière chez Alstom Transport où il a occupé diverses fonctions en bureau d’études et en R&D. Il a ensuite été responsable de majeure et enseignant au sein de l’ESIEE Amiens, puis responsable Recherche/Développement des applications électriques du groupe Carbone Lorraine / Mersen. Il est depuis 2012 directeur des autorisations au sein de l'Établissement Public de Sécurité Ferroviaire. Pendant sa formation à l’ESSEC Executive Education, il a rédigé son mémoire sur « l’impact de la transformation digitale du secteur ferroviaire sur le régulateur ».

Pour aller plus loin :

Récemment sur ESSEC Knowledge

Tellement de Manières de se Tromper sur ...

Fabrice Cavarretta nous parle de le futur de ...

Tellement de Manières de se Tromper sur le Futur de l’IA, mais elle nous dépassera
Une histoire française du mot « philanthropie ...

La signification du concept de philanthropie a évolué ...

Une histoire française du mot « philanthropie »
Les écoles de commerce dans « l’économie ...

Estefania Santacreu-Vasut explique comment les écoles de commerce ...

Les écoles de commerce dans « l’économie de l’attention »
Quel programme est fait pour vous ?